Le nombre total d’acres que nous avons sauvés en 2019 est 7 964 avec Rainforest Trust! Ces acres protègent les espèces en péril… comme les jaguars, les pumas et la tortue Mesoclemmys dahli, en danger critique d’extinction.

Grâce au soutien de Copper Branch et de ses clients, Rainforest Trust a réussi à atteindre ses buts annuels. Rainforest Trust a sauvé plus de 23,5 millions d’acres auxquels il faut ajouter 32 millions d’acres supplémentaires situés dans de nouvelles zones protégées qui n’ont pas encore un statut officiel. En 2019, cette organisation a protégé 3,3 millions d’acres en Amérique latine, en Afrique, et en Asie et dans le Pacifique.

À l’heure actuelle, 126 projets de Rainforest Trust sont en cours de réalisation pour protéger des espèces menacées dans 53 pays des tropiques et mettre en œuvre des mesures de conservation sur le terrain. Voici quelques-unes des réussites auxquelles vous avez contribué en 2019 :

  • Mise en place de la réserve municipale de Rhukanrhuka, une réserve de 2 123 749 acres, dans la région de Beni, en Bolivie. Les prairies de Beni, deux fois plus étendues que le Portugal, sont le troisième complexe de savane d’Amérique du Sud par ordre d’importance et l’une des écorégions les plus vitales de la Bolivie. Cette savane tropicale très étendue et les forêts primitives situées au nord sont traversées par de multiples rivières qui suivent le versant est des Andes. La combinaison des pluies pendant la saison humide et de la fonte des neiges des Andes provoque des inondations de la moitié des terres pendant chaque saison. Ces inondations créent les conditions favorables à son peuplement par une faune très diversifiée.

La nouvelle réserve permet de sauvegarder d’importantes populations de mammifères menacées, dont des jaguars et des pumas. Cette région est également l’habitat d’autres mammifères comme les loups à crinière et les pécaris à collier et à lèvres blanches. Des espèces endémiques y vivent également : les singes titi et les singes araignées noirs à face noire, ainsi que deux espèces de singes hurleurs et les capucins bruns.

L’achat récent d’une propriété de 297 acres dans une région rurale de la Colombie du Nord en vue de la protéger permettra d’en faire la première et la seule réserve aux fins de conservation de la tortue Mesoclemmys dahli, en danger critique d’extinction. Cette tortue vit exclusivement dans le bassin des Caraïbes, sur la côte atlantique de la Colombie, mais l’agriculture, l’élevage de bestiaux et les constructions détruisent et fragmentent l’habitat de forêt sèche vital pour cette espèce. Le paysage se transforme si radicalement que cette espèce est en danger critique d’extinction. Cette nouvelle réserve offrira donc une solution unique pour assurer la persistance à long terme de l’espèce.

Les partenaires de Rainforest Trust, la Société pour la préservation de faune de la Colombie et la Turtle Survival Alliance sont en train de mettre au point un programme de sauvegarde génétique en transférant à la nouvelle réserve des individus d’autres localités, sans lien de parenté, afin de réduire la consanguinité et d’entretenir la diversité génétique. Ils réaliseront également une surveillance démographique et génétique détaillée de la population de la réserve pour évaluer l’efficacité du programme de reproduction. Cette information pourrait contribuer à la création d’un modèle pour le rétablissement d’autres espèces exposées à des menaces similaires. De plus, les partenaires vont restaurer et agrandir le complexe de terres humides dans la réserve pour améliorer la qualité de l’habitat de forêt sèche.

Tous ensemble, nous avons une incidence sur les problèmes d’aujourd’hui : nous atténuons les changements climatiques et nous sauvegardons les ressources précieuses et irremplaçables de cette planète qui nous appartient collectivement.