Nos dons collectifs du mois d’octobre à Rainforest Trust permettent de protéger plus de 672 acres!

  • Un achat récent en Équateur étend la protection de la réserve de Tapichalaca qui englobe la spectaculaire forêt montagnarde du versant oriental des Andes, une des régions à la biodiversité la plus riche du monde (ci-joint une photographie de la vallée du Marañón dans la réserve de Tapichalaca).
  • Au Cameroun, le gouvernement a créé son premier parc national marin et terrestre grâce au travail de Rainforest Trust et de notre partenaire local. Cette désignation a promu la réserve de faune de Douala-Edéa, créée en 1932, au statut de parc national et a approuvé une expansion de près de 350 000 acres de forêts de palétuviers, de rivières, de marécages et d’habitats marins, ce qui assurera la protection permanente du chimpanzé d’Afrique centrale, une espèce en voie d’extinction. Cette expansion et ce nouveau statut sauvegardent au total 741 000 acres, soit quasiment la superficie du parc national de Yosemite.
  • Désignation de plus de 25 000 acres de terres destinées auparavant à l’exploitation forestière afin de créer une nouvelle aire protégée pour les espèces sauvages. Le nouveau parc d’État de Lawit-Cenana dans la région du Kenyir de Terengganu, en Malaisie, est la première phase d’un projet de conservation beaucoup plus vaste qui englobera près de 250 000 acres situés dans un corridor protégé, vital à l’échelle de la planète pour les tigres et indispensable à la survie de la faune.On a comptabilisé dans cette région plus d’une douzaine de tigres de Malaisie, une espèce en danger critique d’extinction, dont la population mondiale compte moins de 250 individus adultes à l’état sauvage (ci-joint photographie du tigre de Malaisie).